Francographies
L’actualité des littératures francophones
Et si le centre n’était plus au centre?
<p><em>Animots</em> de Jean-Jacques Marimbert</p>

- Belgique

Animots de Jean-Jacques Marimbert

Une chronique de Laure Lachenal

  Dès le titre, Jean-Jacques Marimbert explique le fondement de son œuvre : il va tout au long de ce recueil utiliser la profondeur des mots pour nous dépeindre un instant fugitif avec des animaux. Il nous invitera à les découvrir : des plus connus comme l’aigle, le dauphin ou encore le serpent, mais aussi ceux qui sont souvent délaissés comme les termites ou les lombrics.

  Nous découvrons au fur et à mesure ces animaux présentés par ordre alphabétique : ces courts poèmes sans ponctuation laissent libre court à l’imagination du lecteur et à son interprétation. Ils sont accompagnés avec justesse des illustrations d’Etienne Lodého. Cette impression fugace laissée par l’auteur est formidablement retranscrite par cet illustrateur. Les mots sont jetés sur le papier comme l’encre l’a été sur la feuille.

  Tout est impression.