Francographies
L’actualité des littératures francophones
Et si le centre n’était plus au centre?
<p><em>La morsure du coquelicot </em>de Sarah Haidar</p>

- Algérie

La morsure du coquelicot de Sarah Haidar

« La poésie est une plante omnivore qui ne se satisfait que du sang, et c’est en cela qu’elle ressemble le mieux à ma terre : corps vorace et limpide, créature horrifiante refusant la distinction entre la beauté et la laideur (…) Personne ne comprend l’essence strictement lyrique de l’insurrection, la nôtre : celle s’élançant du pus de la blessure. »

Source : quatrième de couverture du livre